République et Laïcité, aucun renoncement n’est possible.

(actualisé le )

République et Laïcité, aucun renoncement n’est possible.
Version téléchargeable et imprimable

Lorsque certains « n’étaient pas Charlie » en janvier 2015, si la majeure partie de la population était outré, d’autres étaient plus compréhensifs. Aujourd’hui, après ce lâche assassinat de notre collègue Samuel Paty, il est impératif de réaffirmer collectivement que nous ne céderons jamais devant les idées nauséabondes du fanatisme religieux. Comme Samuel, nous continuerons à expliquer la laïcité à nos élèves, nous revendiquerons et utiliserons notre droit à liberté d’expression, notre liberté pédagogique, nous poursuivrons notre engagement pour enseigner la tolérance et le vivre ensemble au sein de la République. Le droit à la caricature, le droit de critiquer ne sont pas optionnels dans notre démocratie et toute censure ou autocensure est un renoncement aux valeurs et aux acquis du siècle des Lumières, de la Révolution et de la Résistance. Tout renoncement est une victoire de l’obscurantisme qui ne pourra mener qu’à davantage de drames et à une fracture toujours plus grande au sein de la communauté nationale.

Un hommage national sera rendu mercredi à notre collègue assassiné dans l’exercice de ses fonctions et la FA-ENESR s’y associe pleinement. Ne nous y trompons pas, si cet appel au soutien de la communauté nationale sera massivement entendu, il y aura encore des voix dissonantes. Dans deux semaines, lors de la reprise des cours, des minutes de silence seront encore perturbées. Ces évènements, même sporadiques, même sans portée immédiate ne devront pas être minimisés. Et si certains souhaitent les utiliser pour diviser, pour alimenter la haine de l’autre, nous devrons, une fois de plus écouter, discuter, argumenter, éduquer mais ne rien céder et continuer à faire ce métier que nous chérissons même dans des moments si douloureux. Nous le devons à nos concitoyens, nous le devons à Samuel.