Réouverture de la chasse... aux enseignants

(actualisé le )

La FA-ENESR dénonce les mensonges, erreurs et manœuvres démagogiques concernant les rémunérations.

Comme à chaque rentrée scolaire voire, malheureusement, comme à l’ordinaire, le Café du commerce s’en est donné à cœur joie en déblatérant contre les enseignants... Propos malveillants et fake news (informations fallacieuses) ont cette fois porté sur la rémunération des profs.

Une partie de ce que la FA-ENESR qualifie de « tir groupé » provient d’un célèbre chroniqueur économiste d’une chaîne télévisée d’information continue, selon qui la rémunération moyenne d’un professeur de lycée serait de 3 850 euros mensuels... celle d’un professeur de collège de 3 425 euros... et celle d’un professeur des écoles de 2 975 euros par mois ! Le docte économiste, s’appuyant sur une étude de l’’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) » a juste oublié, comme un mauvais étudiant débutant, de vérifier ses sources, de convertir convenablement les données et de préciser que les moyennes présentées dans

Réouverture de la chasse... aux enseignants
version téléchargeable et imprimable

l’étude représentent des rémunérations brutes en dollars.

Autre incident de chasse que dénonce la FA-ENESR... lors de la rentrée scolaire, le Ministre de l’éducation nationale annonce sur une autre chaîne télévisée d’information continue - visiblement, c’est désormais là que l’histoire s’écrit...- que les enseignants vont bénéficier, en 2020, d’une augmentation de 300 euros, sans préciser que cette augmentation, décidée par le précédent gouvernement et gelée pendant une année par l’actuelle majorité, n’est évidemment pas une augmentation mensuelle, n’est qu’une moyenne et, cette fois encore, brute... Cela n’empêchera pas nos amis du café du commerce et certains journalistes de dire ou d’écrire que cette augmentation est mensuelle, générale et nette....

Contre ces attaques, la FA-ENESR ne peut qu’encourager les enseignants à faire connaître leurs fiches de paie sur le réseau social Twitter #BalanceTaFichedePaiedeProf notamment, ou par tout autre moyen de communication large, afin de contrer les dégâts engendrés par ces fausses informations ou annonces démagogiques.