Journée mondiale du climat, l’éducation et la recherche remparts d’un combat essentiel

Cette journée mondiale du climat du 8 décembre, à vrai dire, la FA-ENESR a hésité à la célébrer... Pour certains d’entre nous, en effet, il n’était pas souhaitable d’en rajouter dans un contexte déjà très anxiogène et à un moment où, notamment, nos jeunes et nos anciens, sont, de fait, particulièrement angoissés. Cependant, cette manifestation autour du climat, déjà réduite d’une semaine à une journée... ne doit pas disparaître à plus forte raison à un moment où les faits démontrent, s’il en était encore besoin, que la pollution a des conséquences mesurables qui, si nous ne faisons rien, nous conduiront au pire.

Journée mondiale du climat, l’éducation et la recherche remparts d’un combat essentiel
Version téléchargeable et imprimable

Pour la FA-ENESR chaque citoyen, chaque acteur de notre société et, notamment, au travers de l’éducation et de la recherche, doit s’accaparer du sujet afin de conceptualiser les raisons et les conséquences néfastes de ces changements climatiques.

L’éducation, tout d’abord, a son rôle à jouer en faisant évoluer, par le savoir, nos mentalités. Elle doit, comme elle le fait déjà, parallèlement à ce défi, apprendre à combattre les informations fallacieuses (fake news) et son morbide acolyte qu’est le complotisme.

La recherche, ensuite, qui doit, en toute liberté et avec des moyens suffisants, pouvoir, à travers toutes les disciplines, mener les recherches nécessaires afin d’endiguer les causes et de limiter les conséquences de ces phénomènes climatiques.

Enfin, pour la FA-ENESR, le progrès scientifique et technologique doit œuvrer, de manière durable, au bien-être de tous et toutes.