Enfile ta tenue républicaine et tais toi !

(actualisé le )

La FA-ENESR se désole que lors de cette rentrée marquée par la Covid, les projecteurs soient pointés sur le « problème » des tenues vestimentaires, alors que par ailleurs, les questions sont nombreuses.

Enfile ta tenue républicaine et tais toi !
Version téléchargeable et imprimable

Si, le ministre a raison de rappeler qu’il s’agit d’un sujet à traiter localement, via les conseils d’administration des établissements scolaires, la FA-ENESR lui laisse la responsabilité de définir ce qu’est une tenue « normale » ou « républicaine » et regrette qu’il ait alimenté la controverse via ses propos. On peut toute fois s’interroger quand on sait qu’il s’agissait d’après lui d’une rentrée également « normale »... Enfin, on ne manquera pas de noter que cette réaction du ministre stigmatisait essentiellement les adolescentes, en oubliant les tenues des garçons, parfois tout aussi singulières.

La FA-ENESR invite chacun à relayer d’autres informations concernant l’école plutôt que d’exacerber une polémique stérile et contreproductive.

Passons plutôt à de vrais sujets de préoccupation pour les usagers :

  • Pourquoi n’y a-t-il aucune concertation avec les syndicats et les représentants de parents concernant le protocole sanitaire ?
  • Pourquoi les annonces sont-elles faites systématiquement au dernier moment, donnant ainsi l’impression d’une politique fluctuante et illisible ?
  • Où sont les moyens supplémentaires annoncés pour pallier les absences probables et le retard accumulé par les élèves pendant le confinement ?
  • Pourquoi ne pas avoir prévu d’aménagement dans les programmes scolaires et ceux des examens ?
  • Le ministère compte-t-il prendre en compte les conditions de travail particulièrement pénibles de ses agents qui doivent faire cours avec un masque toute la journée et dont la voix fatigue déjà ?
  • Pourquoi, alors que la circulation du virus s’amplifie, les mesures sanitaires se durcissent-elles partout sauf au sein des établissements scolaires ?

Pour ceux qui s’inquiètent malgré tout des tenues vestimentaires et qui pensent qu’il s’agit d’un « problème » national, qu’ils se rassurent, la baisse des températures devrait le faire disparaître dans les prochaines semaines.