Conseil supérieur de l’éducation du 25 MARS 2020

(actualisé le )

En cette période de confinement généralisé, le SNPTES et le SA-EN poursuivent leurs missions de représentation des personnels et continuent de vous informer !

La séance du 25 mars du Conseil Supérieur de l’Éducation s’est exceptionnellement tenue à distance. En effet, l’administration a été amenée à envisager des solutions alternatives afin d’assurer la continuité des séances de cette instance.
 

Conseil supérieur de l’éducation du 25 MARS 2020
Version téléchargeable et imprimable

Le projet d’arrêté déterminant la liste des formations dispensées par des établissements d’enseignement supérieur privés sous contrat ou hors contrat inscrit à l’ordre du jour de cette séance devait, selon l’administration et malgré la situation actuelle, faire l’objet d’une publication dans des délais contraints.

Le SNPTES et le SA-EN ont émis des observations :
pour plus de clarté, le SNPTES et le SA-EN estiment qu’il est souhaitable que les futurs étudiants puissent identifier clairement quels sont les ministères de tutelle de chaque établissement, et surtout si les formations dispensées sont soumises à une évaluation de l’État, ce qui n’est pas le cas pour 1% d’entre elles, soit plus de 400 !
Pour le SNPTES et le SA-EN, c’est 1% de trop !

Le SNPTES et le SA-EN sont défavorables à l’ouverture progressive dans PARCOURSUP à des formations délivrées par des établissements hors contrat, ou non évaluées par l’État.
Certaines formations, même si elles sont de qualité, sont très très coûteuses et fortement sélectives. PARCOURSUP ne peut pas devenir un espace publicitaire gratuit pour des formations que l’État ne contrôle pas !

C’est pourquoi le SNPTES et le SA-EN se sont abstenus au moment de donner leur avis sur ce projet d’arrêté.